Communiqué de presse de l'Académie des sciences - Paris, le 18 janvier 2024

La part non électrique de la consommation énergétique de la France est un des principaux défis de la transition climatique et énergétique. Actuellement issu du pétrole, du gaz et du charbon, ce volet énergétique reste encore très mal défini dans les divers scénarios disponibles, alors qu’il restera indispensable, notamment dans le secteur de la mobilité, de l’industrie chimique et de la production de chaleur. L’Académie des sciences s’est saisie de cette question dans un rapport qui considère spécifiquement la place pouvant être offerte à la biomasse-énergie. Elle y apporte des réponses scientifiques et technologiques, sans occulter certaines considérations environnementales, économiques, sociales et de souveraineté nationale, et elle formule des recommandations pour les nécessaires arbitrages devant être pris.

----> LIRE LA SUITE DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE

----> CONSULTER LE RAPPORT

Imprimer