Environnement et développement postnatal

Bébé

Séance commune Académie des sciences-Académie nationale de médecine

Organisateurs
Pascale Cossart, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences
Daniel Couturier, Secrétaire perpétuel de l’Académie nationale de médecine
Margaret Buckingham, membre de l’Académie des sciences

Intervenants
Margaret Buckingham, membre de l’Académie des sciences
Jessica Dubois, chargée de recherche à l’Inserm
Jean-Michel Hascoet, membre de l’Académie nationale de médecine
Olivier Claris, membre de l’Académie nationale de médecine
Philippe Sansonetti, membre de l’Académie des sciences

Résumé
Chez l’embryon même tardif, les cellules possèdent une extraordinaire flexibilité dans leur destin et leur comportement. Dans la période post-natale, pendant une courte période ces propriétés de l’embryon persistent, comme l’illustrent les capacités régénératives du cœur du nouveau-né. Les mécanismes moléculaires qui sous-tendent cette flexibilité commencent à être élucidés ainsi que ceux qui mènent rapidement à leur blocage. Beaucoup de recherches se focalisent maintenant sur la levée de ce blocage dans le cœur adulte endommagé.
Pendant la période post-natale, d’autres organes continuent à se développer. Ceci est particulièrement vrai pour le cerveau. Les technologies de pointe en imagerie permettent de révéler ce processus chez le nourrisson et mieux comprendre les nombreux troubles du neuro-développement de l’enfant. Pendant ses premières années, l’enfant est particulièrement vulnérable et l’environnement parental joue un rôle majeur dans sa maturation psychologique et l’évolution de son comportement. Des progrès récents ont clairement démontré l’impact de la nutrition et celui d’éventuels contaminants sur le développement normal du jeune enfant. Par ailleurs, l’importance du microbiote sur l’homéostasie de l’individu étant maintenant bien reconnue, les recherches en cours avec des cohortes d’enfants souffrant de malnutrition chronique, - principale cause de mortalité infantile dans les pays à faible revenu et également responsable d’anomalies importantes du développement - révèlent des perturbations majeures du microbiote de ces enfants. Ces observations ouvrent la voie à des moyens d’intervention ciblés sur le microbiote.


Voir le programme et les résumés
Ouverture
Pascale COSSART, Daniel COUTURIER
La capacité régénérative du cœur néonatal
Margaret BUCKINGHAM
Développement cérébral du nourrisson : Que nous apprend la neuroimagerie ?
Jessica DUBOIS
Impact de l’environnement parental sur le développement psychosomatique de l’enfant
Jean-Michel HASCOET
Nutrition et contaminateurs environnementaux
Olivier CLARIS
Identification d’une dysbiose intestinale signant l’entéropathie environnementale pédiatrique associée au retard de croissance infantile
Philippe SANSONETTI
Conclusion
Pierre CORVOL
Aucun résultat.

Imprimer