codhos

Déclaration du Comité exécutif du Réseau international des Droits humains des Académies et sociétés savantes s'élevant contre la saisie de l'Université d'Amérique Centrale au Nicaragua

Déclaration des membres du Comité exécutif du Réseau international des droits humains des académies et des sociétés savantes du 23 août 2023

Le Réseau international des Droits humains des Académies et Sociétés savantes est une alliance de plus de 90 entités nationales scientifiques qui défend les droits fondamentaux des universitaires et scientifiques à travers le monde et soutient les institutions menacées. Nous, membres du Comité exécutif du Réseau, condamnons la récente saisie par le gouvernement nicaraguayen de l’Université d’Amérique centrale (UCA) considérant qu’elle constitue une attaque flagrante contre les libertés universitaires dans le pays.

La semaine dernière, le gouvernement d’Ortega Murillo a décidé de confisquer les biens, les bâtiments, l'équipement et les finances de l'université, transférant ces actifs à l'État au motif que l’Université a fonctionné comme un "centre de terrorisme". Les autorités nicaraguayennes ont également accusé les directeurs de l'université d'être des traîtres au pays, ce qui les expose à de graves risques personnels. Ces actions sont basées sur des allégations non fondées et les personnes visées n'ont pas bénéficié d’un procès en bonne et due forme.

La mainmise du gouvernement sur l’UCA, l’un des principaux établissements universitaires de la région, est la dernière action d'une série ciblant la recherche et l’enseignement dans le pays. Depuis fin 2021, le gouvernement a fermé plus de deux douzaines d’universités et a annulé le statut juridique de l’Académie des sciences du Nicaragua. L'Université d’Amérique centrale, elle-même, a été victime de harcèlement gouvernemental lorsqu'elle a soutenu des étudiants ciblés par les forces étatiques et paramilitaires à la suite du déclenchement de manifestations à travers le pays en 2018. Son campus a parfois été encerclé par la police et le financement public de l'université a été considérablement réduit, voire retiré.

De nombreux organismes de défense des droits humains, notamment la Commission interaméricaine des Droits de l'Homme et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme ont dénoncé les attaques contre les institutions de recherche et d'enseignement supérieur, dans le pays, dans le cadre de leur rapport sur les violations généralisées de ces droits au Nicaragua. Nous exhortons les membres de la communauté scientifique et universitaire mondiale à se joindre à nous pour appeler à la protection des libertés et droits fondamentaux dans le pays et à la fin de ces abus. Comité exécutif du Réseau international des Droits humains des Académies et Sociétés savantes

----> Lire la déclaration [en anglais]