Les plis cachetés

Plis cachetés

La procédure de dépôt de plis cachetés à l’Académie remonte à la fin du XVIIe siècle. Elle permet à un chercheur ou à un inventeur de prendre date quant à une découverte scientifique ou l’invention d’un procédé. Cette démarche n’assure aucun droit commercial ou financier et se distingue du dépôt d’un brevet.
Des listes et des registres d’enregistrement des plis parvenus à l’Académie sont disponibles dans la salle de lecture.


    Les principes de phonautographie, exemple d'un pli cacheté déposé par Édouard-Léon Scott de Martinville le 26 janvier 1857

  • Édouard-Léon Scott de Martinville avait déposé deux plis cachetés à l'Académie des sciences :
    - le premier intitulé Principes de phonautographie le 26 janvier 1857 ;
    - le deuxième intitulé Graphie du son déposé le 27 juillet 1857.

    En juillet 1861, apprenant qu’un savant étranger fait des expériences sur le même sujet, Scott de Martinville demande à l’Académie l’ouverture de son pli : son courrier contient également de nouveaux enregistrements réalisés en 1860, dont Au clair de la Lune, conservé depuis lors à l’Académie des sciences.
    Voir le pli cacheté

    Voir les tableaux graphiques

    Voir le Compte Rendu


    Deux chercheurs historiens du son américains ont réussi à restituer le son de quelques secondes de la chanson Au clair de la lune enregistrée en 1860 et ont présenté le résultat de leur travail à l'Association for Recorded Sound Collection en mars 2008.
    Voir le communiqué de presse


    Un épisode de la série documentaire "How we got to now" (PBS et BBC), en partie tourné à l'Institut de France et aux archives de l'Académie des sciences, retrace les travaux de Scott de Martinville.


  • Accueil
  • Originaux à consulter sur place
  • Les plis cachetés