Fondation La main à la pâte : une fondation pour l'éducation à la science

École

La fondation de coopération scientifique Éducation à la science dans le sillage de La main à la pâte, créée par décret en 2011 et entrée pleinement en fonctionnement le 1er janvier 2012, a été fondée par l’Académie des sciences, l’École normale supérieure (Paris) et l’École normale supérieure de Lyon. Elle s’inscrit dans la continuité de l’opération La main à la pâte lancée en 1995 par l’Académie des sciences, à l’initiative de Georges Charpak, prix Nobel de physique en 1992, Pierre Léna et Yves Quéré. Elle privilégie l’enseignement des sciences par la construction des connaissances grâce à l’exploration, l’expérimentation et la discussion. Initialement développée à l’école, elle s’est récemment étendue avec succès au collège.
Logo Lamap Indépendante de l’Académie des sciences sur le plan administratif, la Fondation reste très liée à l’Académie des sciences par ses origines et par son fonctionnement, auquel participent de nombreux académiciens à tous les niveaux (conseil d’administration, conseil scientifique, Maisons pour la science, actions sur le terrain, etc.).
Cette fondation a pour mission de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement de la science et de la technologie au primaire et au collège, école du socle commun où se joue l’égalité des chances. Son action, conduite au niveau national et international, est tournée vers l’accompagnement et le développement professionnel des professeurs enseignant la science. Elle vise à les aider à mettre en oeuvre une pédagogie d’investigation permettant de stimuler, chez leurs élèves, esprit scientifique, compréhension du monde et capacités d’expression.

Voir le site de la fondation La main à la pâte



Des prix pour les plus jeunes

Une manifestation annuelle de remise des prix de La main à la pâte en grande salle des séances rappelle cet engagement qui fête ses 20 ans en 2015 :
• depuis 1997, les prix Écoles primaires de La main à la pâte sont attribués chaque année sous l’égide de l’Académie des sciences. Ils distinguent des classes de l’enseignement primaire public ou privé qui ont mis en œuvre, au cours de l’année scolaire écoulée, des activités scientifiques expérimentales particulièrement démonstratives de l’esprit et de la démarche d’investigation préconisés par La main à la pâte ;
• créé en 2009, le prix Que faire dans le monde ?... un métier de La main à la pâte souligne l’importance et la richesse d’un partenariat entre un établissement et une ou plusieurs entreprises réunis autour d’un projet commun. Elle distingue des activités scientifiques expérimentales réalisées par des classes de collège pratiquant l’enseignement intégré de science et technologie en lien avec une entreprise partenaire durant l’année scolaire ;
• créé en 2007, le prix bisannuel CAFIPEMF récompense un lauréat du certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur ou de professeur des écoles maître formateur pour le mémoire, portant sur l’enseignement rénové des sciences, qu’il a rédigé et soutenu en vue de son admission ;
• le prix Master enseignement et formation, qui s’est substitué en 2011 au prix Mémoires professionnels de La main à la pâte, récompense deux mémoires rédigés par des étudiants de master 2 préparant aux métiers de l’enseignement et de la formation et consacrés, dans l’esprit de La main à la pâte, à un enseignement rénové des sciences et de la technologie ou à la formation des enseignants en sciences et technologie à l’école primaire (maternelle incluse).


Des Maisons pour la science au service des professeurs Professeurs

La formation continue des professeurs est une condition essentielle à la rénovation de l’enseignement des sciences dans notre pays. Les Maisons pour la science au service des professeurs, soutenues par les Investissements d’avenir et mises en place par la fondation Éducation à la science dans le sillage de La main à la pâte, s’inscrivent dans cet effort de développement professionnel des enseignants, en s’appuyant sur une collaboration structurée entre le monde de l’éducation et celui des scientifiques et des ingénieurs.
Constitué d’un centre national situé au sein de la fondation et de quatre Maisons pour la science implantées en province, le dispositif a, dès la rentrée 2012, proposé aux acteurs de la formation ainsi qu’au corps enseignant une diversité d’actions nouvelles, notamment autour des mathématiques, des sciences cognitives ou du numérique, en complément des actions, déjà validées, telles que Graines de sciences ou Rencontres Georges-Charpak.
Les Maisons pour la science au service des professeurs contribuent activement au développement professionnel des enseignants, mais également au renforcement de l’engagement du monde scientifique et industriel auprès des établissements scolaires, à la mise en oeuvre de projets locaux favorisant l’égalité des chances par la science, et à la production et la diffusion de ressources pour la classe.


L'Atelier Pasteur, centre pilote de La main à la pâte

Depuis 2013, l’Atelier Pasteur accueille dans ses locaux de Dole un Centre pilote La main à la pâte. Ce centre pilote propose pour les enseignants du primaire un accompagnement à l’enseignement des sciences.

En savoir plus



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.