Soutenons l’European Research Council

ERC

Avis de l'Académie des sciences du 21 avril 2020

La démission de Mauro Ferrari le 7 avril dernier, trois mois après sa prise de fonction comme président de l’European Research Council (ERC), pose des questions et demande une réponse.

Présentée par Mauro Ferrari comme étant due à un manque de réactivité de la part de l’Europe à ses projets, cette démission fait suite, comme le souligne le conseil de l’ERC, à un vote de défiance en date du 27 mars de l’ensemble du Conseil scientifique de l’ERC. Ce passage éclair est dû à une inadaptation du récent président dans la prise en compte des enjeux et objectifs majeurs qui ont fait le succès de ce programme européen, comme expliqué fort clairement dans le communiqué paru le 8 avril dernier

Reconnu comme un des grands accomplissements de la Commission européenne pour soutenir la recherche de pointe, l’ERC doit être porté avec ambition pour les générations actuelles et futures. Son principe fondamental de soutien dans tous les domaines via les propositions originales des chercheurs est un garant de créativité et de préparation possible à toute crise émergente future dont nous ne connaissons pas la nature aujourd’hui.

Soyons prévoyants, préparons l’avenir. Il faudra que la commission mette en œuvre rapidement le recrutement à la présidence d’une ou d’un scientifique en attirant les meilleures candidatures possibles. Pour l’heure, il est essentiel que l’ERC poursuivre ses objectifs avec la même ambition et les moyens nécessaires – le futur se prépare aujourd’hui.