Conférence sur le futur de l’Europe

Avis du Bureau de l’Académie des sciences - Paris, 23 juillet 2021

La Commission Européenne a mis en place une "Conférence sur le Futur de l’Europe" qui vient d’être lancée sous la forme d’une vaste consultation citoyenne portant sur neuf thèmes jugés prioritaires : https://futureu.europa.eu/?locale=fr

Le Bureau de l’Académie des sciences se réjouit de cette initiative et ne doute pas de l’importance des thèmes choisis, mais il s’étonne et s’alarme de ce que la recherche et l’innovation n’apparaissent pas de façon explicite comme un des enjeux majeurs pour les prochaines années.

Qu’il s’agisse de problématiques climatiques, énergétiques, d’alimentation ou de santé, la recherche et l’innovation sont pourtant incontournables aujourd’hui (et le seront plus encore demain) pour espérer répondre aux défis auxquels l’Europe est confrontée. La reconnaissance de cette nécessité se double de celle d’un partage avec l’ensemble de la société pour envisager de façon confiante et éclairée les développements scientifiques et technologiques à venir.

Si l’on peut comprendre que la recherche et l’innovation sont implicitement présentes dans la plupart des thèmes identifiés, ne pas les reconnaître comme un thème à part entière en dilue la visibilité et en atténue de façon dommageable l’importance. Plutôt que de s’en remettre pour s’exprimer au seul cadre du thème "Autres idées" joint aux neuf thèmes prioritaires, le Bureau de l’Académie des sciences appelle de ses vœux la création d’un canal dédié spécifiquement à la recherche et à l’innovation, réaffirmant en cela l’importance fondamentale que la Commission se doit de lui accorder.

Imprimer