Lauréats 2018 des prix Inria - Académie des sciences : Xavier Leroy, Stéphane Cotin et Pierre-Yves Oudeyer

Les prix Inria - Académie des sciences 2018 sont décernés à :

  • Xavier Leroy, directeur de recherche au centre Inria de Paris et nommé professeur au Collège de France Chaire de Sciences du logiciel, Grand prix Inria - Académie des sciences
    Xavier Leroy est un brillant mathématicien issu de l’École normale supérieure, mais aussi programmeur prodige, il commence sa carrière comme doctorant à l’Inria Rocquencourt à la fin des années 80.
    Pendant sa thèse, Xavier Leroy développe une extension élégante du polymorphisme de types aux structures mutables dynamiquement, donnant un fondement rigoureux à un langage fonctionnel muni de structures de contrôle impératives et permettant ainsi d’assurer le spectre de développements logiciels depuis des fonctionnelles de haut niveau jusqu’à des algorithmes efficaces proches du matériel.
    Dans les années 90, Xavier Leroy dirige le développement du langage Ocaml, maintenant muni d’une extension objet de sous-typage structurel. Ce langage, qui est l’une des productions phares de l’Inria, est le support de développement d’efforts logiciels rigoureux comme l’assistant de preuves Coq, l’analyseur statique Astrée, le compilateur SCADE 6 d’Estérel Technologies, et de nombreux logiciels bancaires.
    Dans les années 2000, Xavier Leroy entreprend la conception certifiée d’un compilateur C optimisant, l’effort CompCert. Il s’agit d’un tour de force stupéfiant, modélisant de multiples couches de représentation du code exécutable, à travers des traductions certifiées par des preuves formelles vérifiées avec Coq. Xavier Leroy réalise avec CompCert la première étape crédible du Grand Challenge de Sir Tony Hoare de développement de logiciels dont la correction peut être prouvée, tout en étant aussi efficaces que l’état de l’art le permette.


  • Stéphane Cotin, directeur de recherche Inria, responsable de l’équipe MIMESIS à Strasbourg, Prix de l'innovation Inria - Dassault Systèmes.
    Le prix est décerné à Stéphane Cotin, responsable de l'équipe SHAKRA à Lille puis MIMESIS à Strasbourg depuis 2014, où il travaille, en étroite collaboration avec l'Institut de chirurgie guidée par l’image de Strasbourg (IHU), dans le domaine de la simulation numérique médicale et de l'assistance chirurgicale.
    Il a été le développeur initial de la plateforme logicielle de simulation numérique interactive SOFA, un des joyaux logiciels d'Inria, à l'origine de nombreux travaux de recherche, de transfert industriels et de création d'entreprises (Anatoscope, MarionSurgical, TruePhysics, NaviWorks). Parmi celles-ci se trouve InSimo, créée en 2013 à Strasbourg qui propose une plateforme de simulation médicale nouvelle génération, pour répondre aux besoins en planification et accompagnement du geste chirurgical et aussi aux besoins de formation. Cette plateforme a été sélectionnée par la fondation Bill Gates dans le cadre de l'opération HelpSeeMe visant à former un grand nombre de chirurgiens (30 000 d'ici 2030) dans les pays en développement, à une nouvelle technique, peu couteuse, d'opération de la cataracte. La startup InSimo a reçu plusieurs prix dont certains (Association française de chirurgie) attestent de son impact réel dans le milieu médical. Les activités de transfert et d'innovation de Stéphane Cotin s'étendent à d'autres champs : navigation catheter dans le cadre d'interventions sur le système cardio-vasculaire, chirurgie laparoscopique du foie. Au-delà d'une activité d'innovation et transfert indéniable, voire prolifique, c'est aussi de transfert vers le monde médical qu'il s'agit puisque la vision de Stéphane Cotin n'est ni plus ni moins celle de la salle d'opération du futur.


  • Pierre-Yves Oudeyer, directeur de recherche à l’Inria Bordeaux, responsable de l’équipe Flowers, Prix Inria - jeune chercheur.
    Le prix lui est décerné pour ses travaux de recherche dans lesquels il a développé le concept des algorithmes de type "curiosity-driven" (guidés par la curiosité) appliqués à l'apprentissage, la robotique et l'intelligence artificielle. Ces travaux ont non seulement des impacts pour la recherche informatique du domaine mais ils ont également donné lieu à des collaborations avec des chercheurs du domaine des neurosciences et de la psychologie.
    Pierre-Yves Oudeyer est également à l'origine du projet Poppy qui a permis aux chercheurs et au plus grand nombre de découvrir la robotique grâce à l'open-source et à l'impression 3D. Avec une production scientifique du premier ordre, Pierre-Yves Oudeyer est aussi appelé à donner un grand nombre de conférences plénières dans les meilleures rencontres scientifiques du domaine.
    Lauréat de nombreux prix dont le "Lifetime achievement award" de l'"Evolutionary linguistics association", il obtient en 2009 un soutien de l’ERC. Ses travaux de recherche ont fait l’objet de plusieurs transferts et il est à l'origine de 11 brevets dont 4 sont exploités commercialement (notamment dans les Playstations produites par Sony).


L'Académie leur rend hommage à l'occasion de la remise solennelle de leur prix sous la Coupole de l'Institut de France, le 16 octobre 2018.

Imprimer