Lauréats 2014 des prix Inria - Académie des sciences : Nicholas Ayache, Patrick Valduriez et Paola Goatin

Les prix Inria - Académie des sciences 2014 sont décernés à :

    Nicholas Ayache
  • Nicholas Ayache, directeur de recherche à l'Inria, Grand prix Inria - Académie des sciences
    Nicholas Ayache est un chercheur brillant, pionnier dans le domaine de la médecine numérique et dont l'impact international est remarquable.
    Son domaine de recherche a tout d'abord été la vision par ordinateur pour des problèmes de robotique.
    Ses contributions en reconnaissance d'objet en vrac et en vision stéréoscopique bi- et tri-oculaire ont été remarquées par la communauté de la vision par ordinateur et de la robotique mobile.
    Dès 1988, il crée à Rocquencourt une équipe de recherche Épidaure à l'intersection de l'imagerie médicale et de la vision par ordinateur. Il faut souligner le coté risqué et novateur de son approche qui fera école. Il a, entre autre, proposé des algorithmes de recalage d'images non linéaires difféomorphes, l’analyse d'images tensorielles de diffusion avec la métrique Riemannienne ou la personnalisation de modèles de croissance tumorales ou de modèles cardiaques à partir de séquences d'images.
    En 2006, il crée une nouvelle équipe de recherche, Asclepios, à Sophia Antipolis, centrée sur le patient virtuel physiologique. L'impact de ses travaux dans sa communauté et dans le domaine médical sont à souligner.


  • Patrick Valduriez
  • Patrick Valduriez, directeur de recherche à l’Inria à Montpellier, responsable scientifique de l’équipe-projet Zénith, Prix Inria - Académie des sciences - Dassault Systèmes de l'innovation.
    Patrick Valduriez est un expert de la gestion de données distribuées. Tout au long de sa carrière, il a su maintenir le nécessaire équilibre propre à son domaine, entre les aspects conceptuels (par ex. conception et analyse d’algorithmes) et pratiques (par exemple : réalisation et valorisation de logiciels, validation en vraie grandeur sur des applications réelles). Il a ainsi abouti à des contributions majeures à la fois sur le plan scientifique et sur le plan de l’innovation. Au-delà de la reconnaissance internationale qu’il a reçue pour la qualité de ses travaux scientifiques (ACM Fellow 2012), Patrick Valduriez est un des chercheurs français en gestion de données ayant beaucoup contribué au transfert technologique.
    Ses travaux ont abouti notamment à une technologie de parallélisation de requêtes, transférée à la société NCR en partenariat avec Teradata vers la fin des années 1980. Puis, dans les années 1990, le logiciel DISCO a fait l’objet d’un transfert vers la société KelKoo, un des fleurons de l’internet français. Cette expérience a joué un rôle influent dans la conception du système LeSelect, transféré à la start-up Inria Médience, elle-même rachetée par Business Objects. Plus récemment, Patrick Valduriez s’est investi dans la technologie Websmatch et son intégration dans la chaîne de traitement de la startup Data Publica, pour extraire automatiquement des méta-données à partir d’open data.


  • Paola Goatin
  • Paola Goatin, directeur de recherche à l'Inria, Prix Inria - Académie des sciences - du jeune chercheur.
    Paola Goatin est une mathématicienne appliquée dont les recherches portent sur la théorie nonlinéaire des lois de conservations hyperboliques.
    A partir de sa thèse de doctorat, elle a eu l'opportunité de travailler avec des mathématiciens du plus haut niveau, comme A. Bressan et P.G. LeFloch.
    Ses premiers résultats de recherche concernent les propriétés théoriques fondamentales de solutions faibles entropiques de lois de bilan hyperboliques.
    Elle mène maintenant de front trois volets : la conception de nouveaux modèles hyperboliques pour le trafic routier, l'établissement de théorèmes analytiques correspondants, et les méthodes numériques adaptées.
    Ses résultats récents en matière de modélisation du trafic fournissent des analyses fonctionnelles et numériques de situations particulières telles que les transitions de phase, les contraintes de flux (par exemple au niveau d'une station de péage), la dynamique complexe aux intersections et les mouvements de foule (étape essentielle pour l’ergonomie des bâtiments).
    Paola Goatin a créé une activité scientifique nouvelle soutenue par le Conseil européen de la recherche.


Imprimer