Le monde végétal s'ouvre aux biotechnologies

La Lettre de l'Académie des sciences n°24 - Automne 2008

La lettre n°24

Les travaux de recherche fondamen- tale sur les plantes ont abouti à des découvertes de première importance au cours de la dernière décennie. Par exemple la recherche des récepteurs de diverses phytohormones avait été infructueuse jusqu’au milieu des années 90. Les récepteurs de trois phytohor- mones (auxine, gibberelline, acide jasmonique) ont été récemment identifiés. Ces récepteurs sont tous trois impliqués dans les mécanismes de dégradation sélective de protéines par le protéasome. Plus surprenant encore, les strigolactones, qu’on savait récemment impliquées dans la symbiose mycorhizienne se révèlent être des phytohormones qui régulent la ramification des plantes. Les approches de génétique moléculaire et de transgé- nèse ont joué un rôle moteur dans ces découvertes. Ces progrès auront des répercussions importantes dans le domaine de l’amélioration des plantes cultivées, où la démarche du sélectionneur s’est enrichie des outils de la génomique. Le colloque : « Le Monde végétal s’ouvre aux biotech- nologies » organisé par l’Académie des sciences avait pour but de présenter l’avancée des recherches dans le domaine végétal, les applications biotechnologiques qui en découlent et en particulier la production et l’utilisa- tion des OGM. [...]
Extrait de "Le monde végétal s'ouvre aux biotechnologies", texte de Michel Caboche, membre de l'Académie ds sciences, dans La Lettre de l'Académie des sciences.

Voir le pdf

Imprimer