La chimie - La Lettre de l'Académie des sciences n°39 - Automne-hiver 2017

Image de couverture pour la lettre sur la chimie

La Lettre de l'Académie des sciences n°39 - Automne-hiver 2017

La chimie occupe depuis la fin du XVIIIe siècle une place toute particulière parmi les sciences. L'alchimie, avec ses préoccupations mercantiles ‒ vouloir faire de l'or avec du plomb ‒ ou magiques ‒ préparation de philtres d'amour ‒ a longtemps retardé l'émergence d'une science exacte. Il faudra attendre Morveau, Lavoisier, Bertholet et Fourcroy et leur ouvrage « Méthode de nomenclature chimique » pour avoir les bases rationnelles de la compréhension des compositions des corps simples, des molécules. Le développement rapide de la chimie tout au long des deux derniers siècles, entre la physique et la biologie, a largement contribué au monde que nous connaissons avec les bénéfices afférents. D'un côté, les nouveaux matériaux nécessaires aux objets de notre vie quotidienne et de l'autre, les outils du moléculaire qui ont permis, par transfert via la biochimie, de faire de la biologie une science moléculaire avec le même niveau d'interprétation que celui qui fut obtenu pour les petites molécules par les chimistes. Penser que la maîtrise du développement de l'humanité se fera sans l'aide des scientifiques, et des chimistes en particulier, serait comme un retour vers le monde des alchimistes et les croyances attachées au phlogistique..
Dossier coordonné par Bernard Meunier, membre de l'Académie des sciences.

Feuilleter le numéro

Voir le pdf

Imprimer