Consciences et perturbations de la conscience : approche expérimentale

La Lettre de l'Académie des sciences n°30 - Hiver 2012

La lettre n°30

Dans ce numéro sont présentés les textes du colloque organisé par l’Académie des sciences et l’Académie nationale de médecine le 5 avril 2011.

Le professeur Henri Lôo, membre de l’Académie de médecine et professeur de psychiatrie au Centre hospitalier Sainte-Anne et à l’université René Descartes, introduit le colloque en rappelant la polysémie du terme "Conscience" et les usages variés du concept auxquels est confrontée la psychiatrie dans sa pratique clinique. Henri Lôo rappelle certaines questions relevant également du champ de la psychopathologie : la prise de conscience, la conscience et l’approche morale de soi, les dimensions subjectives de la connaissance de soi et du monde sensoriel, les relations entre inconscient et conscience, la conscience du trouble et l’activité psychothérapeutique, l’approche de la conscience de l’autre par l’empathie nécessaire aux liens à résonance affective entre soi et les autres, l’auto-analyse de l’envahissement du sujet par une condition dépressive et des sensations et des mémoires qui l’accompagne. Enfin il faut noter la dissolution de ces va et vient entre inconscient et prise de conscience en raison de la fixation des croyances dans les délires psychotiques. Quatre communications ont été présentées. Les deux premières, Lionel Naccache et Mathias Pessiglione, ont débattu de questions se rapportant explicitement à la conscience et à ses substrats neurobiologiques, les deux suivantes (Raphaël Gaillard, Jean-Marie Danion) concernaient les relations entre conscience et maladies mentales et plus précisément l’approche expérimentale des symptômes fondamentaux des syndromes schizophréniques.
Introduction du colloque par Michel Le Moal, membre de l'Académie des sciences, dans La Lettre de l'Académie des sciences.

Voir le pdf

Imprimer