Jean-Paul Laumond

Jean-Paul Laumond
Né en 1953 - 20 décembre 2021

L'Académie des sciences a le profond regret de faire part du décès de Jean-Paul Laumond, survenu le 20 décembre 2021 à l’âge de soixante-huit ans. Il avait été élu membre de l'Académie des sciences le 5 décembre 2017, dans la section des Sciences mécaniques et informatiques et dans l’Inter-section des applications des sciences.




Notice nécrologique

Nous apprenons avec une immense tristesse le décès, survenu le 20 décembre 2021, de Jean-Paul Laumond. 

Il avait été élu Membre le 5 décembre 2017 dans l’Inter-section des applications des sciences et était Membre de la section des Sciences mécaniques et informatiques. Il a occupé la fonction de Délégué à l’information scientifique et à la communication (DISC) depuis le 25 mars 2021 et était Délégué de l’Inter-section des applications des sciences depuis 2020. Sa disparition survient après le beau colloque qu’il organisa sur "Mythes et Machines", alors qu’il terminait un livre résumant sa pensée et sa formidable expérience et sa créativité de roboticien aux frontières des disciplines. Il était aussi engagé dans de nombreux projets scientifiques et sociétaux porteurs d’espoir et d’avenir. Après une brillante carrière au LAAS-CNRS à Toulouse où il avait acquis une réputation mondiale dans le domaine de la robotique et plus particulièrement la planification et la commande du mouvement des robots, il avait rejoint l’INRIA. Il combina approches théoriques et réalisations concrètes et alla jusqu’à la création d’entreprise. Il fut titulaire de la chaire d’innovation technologique au Collège de France, puis élu à l’Académie des technologies et à l’Académie des sciences. Jean Paul favorisa la coopération entre la robotique et les sciences du vivant, les neurosciences, les sciences humaines et sociales, la rhétorique, mais également les arts du mouvement, et les applications médicales. 

Une vidéo très récente intitulée "l’homme qui roule" présente Jean-Paul et donne une idée de sa conception de la robotique.

Son regard souriant, toujours aimable, sa générosité intellectuelle et personnelle, son attachement et sa solidité en amitié, sa capacité et sa confiance pour motiver les jeunes à épanouir leurs talents, nous manqueront terriblement. La mort est toujours injuste. Celle-ci nous prive d’un bel esprit et d’un ami.

Avec notre profond regret et nos sincères salutations.

Alain Berthoz, au nom du Bureau de l’Académie et de tous les amis de Jean-Paul



voir quelques repères biographiques