Eugen Seibold

Eugen Seibold
11 mai 1918 - 23 octobre 2013

Notice nécrologique

Le Professeur Eugen Seibold, élu membre associé étranger de l'Académie des sciences le 17 avril 1989, dans la section des sciences de l'univers, est décédé le 23 octobre dernier. Né à Stuttgart le 11 mai 1918, il a étudié la géologie à Bonn, puis à Tübingen, où il a été professeur de géologie. En 1958 il fut promu professeur titulaire et directeur de l'institut de géologie de Kiel, dans le grand centre de l'océanographie allemande. A partir de 1985, il fut un actif professeur honoraire à Tongji University à Shanghai et à l'université de Freiburg/Br., et Docteur Honoris Causa des universités de Norwich , et Pierre et Marie Curie de Paris.

E. Seibold est un très grand nom de la géologie. Ses premiers travaux définissent une importante zone de failles à déformation polyphasée, le linéament de Souabe, en Allemagne du sud. Il conduit aussi une approche géologique et géochimique sur les alternances rythmées calcaires-marnes, sur les concrétions carbonatées et sur les dépôts rythmiques annuels en Adriatique. Mais c'est à Kiel qu'il fixe l'orientation de ses recherches, où il s'illustrera au plan international : l'océanographie et la sédimentologie. Il a élaboré d'abord un modèle pour les interactions géochimiques eau-sédiment- microfaune en mer intérieure sous climat humide (Baltique, Mer Noire, estuaires). Chef de mission sur les N/O Meteor, Valdivia, Sonne, Glomar Challenger, il s'est engagé dans de nouveaux défis sur les océans du globe : Golfe persique, marge atlantique orientale, Océan indien. Il fut ainsi à l'origine de travaux, avec ses nombreux élèves, sur l'analyse quantitative des particules sédimentaires, sur l'histoire climatique du Sahara enregistrée dans les sédiments, sur la chronostratigraphie marine détaillée, sur la matière organique et son évolution diagénétique.

E. Seibold, excellent Professeur et maître écouté, a eu de nombreux élèves. Il a été à l'origine du renouveau de la géologie marine en Allemagne et il est l'auteur de publications marquantes et de plusieurs traités traduits en anglais.

E. Seibold a été appelé à plusieurs présidences internationales et nationales : Union internationale des sciences géologiques, Deutsche Forschungs Gemeinschaft, Fondation européenne de la science,... Il était titulaire de très nombreuses distinctions, notamment de plusieurs Académies et Sociétés savantes. Par sa cordialité et son enthousiasme, E. Seibold savait faire passer son message scientifique de haut niveau. C'est un ami de notre pays, parlant notre langue, qui nous a quittés.

René Blanchet et Jean-Claude Duplessy, novembre 2013