Statue de Copernic

Le cycle "Histoire et philosophie des sciences" propose un éclairage sur des figures de grands savants membres de l’Académie ou revient sur de grandes découvertes scientifiques avec un angle sociétal et éthique.

Le De revolutionibus orbium cœlestium de Copernic paraît aux Belles Lettres dans une nouvelle édition avec traduction. Dans son ouvrage, l’astronome met la Terre en mouvement et la déloge du centre du monde au profit du Soleil.
La conférence-débat évoquera plusieurs perspectives novatrices que l’édition des Belles Lettres explore concernant la nouvelle doctrine. On évaluera la part de l'observation et du calcul dans le De revolutionibus. On relèvera que Copernic a utilisé le texte grec de l’Almageste de Ptolémée qui venait d’être publié. On se demandera si Copernic a véritablement eu des précurseurs en matière d'héliocentrisme. Enfin, on examinera comment les astronomes ont commencé à s’approprier le livre de Copernic en travaillant sur ses démonstrations, bien avant d’adhérer à sa thèse.

Voir le programme

La part de l’observation et du calcul dans le De revolutionibus
Denis SAVOIE
Durée : 00:27:17
Le texte grec de l’Almageste source (implicite) du De revolutionibus
Concetta LUNA
Durée : 00:30:11
Copernic « pythagoricien » ? La question des précurseurs de l’héliocentrisme
Michel-Pierre LERNER
Durée : 00:24:55
Comment le livre de Copernic s’est introduit dans la pratique des astronomes
Isabelle PANTIN
Durée : 00:22:35
Aucun résultat.

À ne pas manquer

En relation