Lauréats 2018 du prix fondé par l'État : Christian Giaume et François Michel

Le prix fondé par l'État 2018 est décerné conjointement à Christian Giaume, directeur de recherche émérite du Centre national de la recherche scientifique au Collège de France à Paris et François Michel, directeur de recherche émérite du Centre national de la recherche scientifique, chercheur bénévole à l’Institut de Biologie intégrative de la cellule (I2BC) à l’université Paris-Sud à Gif-sur-Yvette.

Christian Giaume est un expert mondialement connu dans le domaine des cellules gliales, qui, à côté des neurones, représentent plus de la moitié des cellules nerveuses. Plus précisément, c’est un spécialiste des synapses électriques c’est-à-dire des canaux perméables qui mettent en relation directe des cellules voisines. À côté de la classique transmission chimique, caractéristiques des neurones, ce type de transmission permet des échanges d’ions et de petites molécules, ce qui confère aux cellules gliales des propriétés, qui avaient souvent été négligées. C’est une voie de recherche nouvelle pour identifier les mécanismes moléculaires des maladies du système nerveux, et trouver de nouveaux médicaments pour les guérir et les prévenir.
François Michel doit sa réputation internationale à la découverte de deux familles d’introns particulières qu’il baptisa groupe I et groupe II. Ces introns sont des ribozymes capables d’effectuer l’épissage des exons qui les jouxtent. En collaboration avec Eric Westhof, il établit un modèle tridimensionnel des introns de groupe I, modèle encore très cité qui démontre qu’on peut prédire la structure d’un ARN. François Michel et collègues ont en 2016 obtenu la structure cristallographique d’un intron de groupe II. Cette structure qui a précédé les publications des structures obtenues par cryomicroscopie électronique du spliceosome démontre les analogies entre les introns de groupe II et la machinerie d’épissage des organismes supérieurs.

L'Académie leur rend hommage à l'occasion de la remise solennelle de leur prix sous la Coupole de l'Institut de France, le 20 novembre 2018.

Print