Lauréat 2014 du prix Philippe et Maria Halphen : Marie-Odile Krebs

Alexandre Schubnel

Le grand prix Philippe et Maria Halphen 2014 est décerné à Marie-Odile Krebs, professeur des université - praticien hospitalier.
Marie-Odile Krebs s’est engagée dans la recherche en psychiatrie biologique depuis le début de sa carrière. Elle s’est considérablement investie dans le développement de réseaux nationaux et internationaux et de plateformes de recherche sur le site de l’hôpital Sainte Anne, permettant de développer une recherche translationnelle bidirectionnelle. Cela lui a permis de constituer des cohortes cliniques enrichies d’explorations multiples, faisant appel aux différentes "omics" biologiques et à l’imagerie, en liaison avec la clinique et la cognition.
Elle a établi des collaborations durables avec des généticiens, notamment avec le professeur Guy Rouleau à Montréal, conduisant à la publication d’articles très originaux ouvrant de nouvelles voies dans le champ de la schizophrénie.
En collaboration avec Alain Prochiantz, elle a étudié les fonctions d’un gène qui maitrise la régulation de l’ouverture/fermeture de la période critique au cours du développement du système nerveux. Elle a montré le rôle de ce gène dans la maturation de comportements complexes (anxiété, interactions sociales) chez la souris.
Enfin, elle est l’un des premiers chercheurs à avoir exploré l’hypothèse neurodéveloppementale de la transition psychotique en parallèle chez l’homme et l’animal, hypothèse qui est aujourd’hui l’une des principales pistes pour la compréhension de troubles psychiatriques, au-delà de la schizophrénie.

Voir le site de la Fondation Philippe et Maria Halphen

Print