Site Internet de l'Académie des sciences

L'Académie des sciences soutient le développement des sciences par des avis, des rapports, les Comptes Rendus et d'autres publications.

Abonnez-vous

English en

France fr

Les activités > Publications > Rapports et avis > Rapport de l'Académie des sciences
Illustration

"Fluides caloporteurs pour réacteurs à neutrons rapides"


Éditions Tec & Doc - Mars 2014 - 24,00 €

Pour commander ce rapport

Cet ouvrage présente, de manière condensée, la substance d'une réunion de deux jours, organisée les 19 et 20 février 2013 par l'Académie des sciences sur l'emploi des fluides caloporteurs dans les réacteurs à neutrons rapides de IVe Génération.
Mais qu'est-ce qu'un fluide caloporteur ? C'est un fluide qui extrait et transporte la chaleur issue de la source d'énergie (ici fission nucléaire) jusqu'à une source plus froide où elle est transformée via une turbine en énergie électrique.
Les réacteurs à neutrons rapides (dit de IVe Génération) sont actuellement les seuls qui puissent produire, par la fission de l'uranium, des flux d'énergie significatifs à l'échelle du siècle et bien au-delà et pour toutes les grandes métropoles mondiales. Et le choix d'un fluide caloporteur approprié conduit au développement de réacteurs de caractéristiques différentes.
Après avoir présenté le cadre général du problème posé au point de vue scientifique et technique comme à celui de la réalisation industrielle, ce livre analyse quatre types de solutions, qui concernent les métaux liquides, les gaz et les sels fondus. Il en souligne finalement les problèmes communs, mais aussi les caractéristiques différentes auxquelles ces solutions conduisent, notamment en ce qui concerne la taille et le régime thermique de ces réacteurs.
L'ouvrage est complété par un CD rom contenant l'ensemble des présentations scientifiques effectuées.

Retour vers la liste des rapports et avis de l'année 2014

Retour vers la rubrique

L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 08.04.2014 ]
crédit photo Illustration Vue sous-marine des mésocosmes mis en place lors de la mission DUNE 1 (A DUst experiment in a low Nutrient, low chlorophyll Ecosystem) en juin 2008. Cette mission consiste à fixer deux groupes de trois mésocosmes (enceintes expérimentales) de 33 m³ par 25 mètres de profondeur, avec balisage en surface pour la navigation dans la baie d'Elbo, dans la réserve de Scandola en Corse. Quatre mésocosmes sont fertilisés avec des poussières du Sahara, les deux mésocosmes restants servant de référence. Le but de la mission est de mesurer l'influence des apports atmosphériques sur le milieu marin (bactéries et phytoplancton) dans une zone protégée de la pollution.
© CNRS Photothèque / LUQUET David / 2009