Abonnez-vous

English en

France fr

Site Internet de l'Académie des sciences

Associé étranger de l'Académie des sciences
Illustration

Retour vers la rubrique

Vernon MOUNTCASTLE


15 juillet 1918 - 11 janvier 2015


Notice nécrologique

Vernon Benjamin Mountcastle, professeur émérite de neurosciences à l'université Johns Hopkins de Baltimore, Maryland aux États-Unis, est décédé le 11 janvier 2015 à l'âge de quatre-vingt-seize ans. Né le 15 juillet 1918 en Virginie, il avait été élu associé étranger le 24 avril 1989 dans la section devenue depuis biologie intégrative. Vernon Mountcastle avait fait des études de médecine à l'université John Hopkins avec, initialement un projet de devenir chirurgien et médecin. Il y resta pour l'essentiel de sa carrière, et créa de nombreuses institutions consacrées aux neurosciences et à l'interface entre neurologie et neurophysiologie. Il fut un des grands pionniers des neurosciences intégratives modernes.

La guerre ayant éclaté avant même de pouvoir commencer à exercer, il fut recruté dans la marine en 1943. Il parcourut les mers comme médecin militaire, d'abord à Oran puis lors du débarquement d'Anzio, et participa au débarquement en Normandie sur "Utah Beach". Il revint en 1944 et continua à servir dans la marine pendant deux ans. Il put enfin commencer une carrière qu'il pensait être de neurochirurgien, mais fut embauché par le physiologiste Philip Bard pour étudier les bases du mal des transports ! Il obtint alors une bourse de six ans pour faire une recherche libre de toute contrainte. Cela lui permit d'aborder plusieurs sujets de la physiologie sensorielle au niveau de la moelle épinière et toute sa vie il fut passionné par l'étude des bases neurales de la perception cutanée et musculaire. Son dernier livre est d'ailleurs sur la physiologie de la main. Il s'intéressa aussi aux afférents spécialisés dans la nociception et les bases de la douleur.

Dès 1954, il commença ses travaux sur le traitement sensoriel à différents niveaux du cortex cérébral. On doit à son équipe de nombreuses découvertes d'abord dans le cortex somato-sensoriel. Il fut le premier à découvrir et à proposer, contre l'opinion dominante à l'époque, l'organisation en colonnes du cortex sensoriel qui fut confirmée plus tard par Hubel et Wiesel et qui leur valut le prix Nobel. Mais si cette découverte est considérée comme un apport majeur de Vernon Mountcastle, il ne faut pas oublier ses contributions dans d'autres sujets de neurophysiologie fonctionnelle de la perception. On lui doit des données essentielles sur la mécano-réception par des travaux sur les signaux des récepteurs articulaires, et de la sensibilité vibratoire des afférents cutanés. Enfin, il a contribué aussi à élucider chez le singe éveillé les bases neurales de l'attention dans le cortex pariétal. Cette œuvre considérable de physiologiste lui a valu les prix les plus prestigieux comme le Lashley Prize, Lasker Award, National Medal of Science, USA, Prize in Neuroscience, National Academy of Sciences, USA, Cajal Prize.

Vernon Mountcastle a formé de nombreux chercheurs devenus des leaders en neurosciences. Il a aussi eu une grande activité de rassemblement de la communauté des neurosciences à la fois à John Hopkins par la création d'Instituts, mais aussi au plan national et international par la Société des neurosciences américaine. Il a inlassablement accompagné des initiatives pour que se développe la recherche sur le cerveau et ses applications.

J'ai eu la chance de le rencontrer et d'apprécier sa capacité à donner confiance à des jeunes pour se lancer dans l'aventure passionnante de la recherche sur le fonctionnement du cerveau. Il a écrit de nombreux livres. C'est incontestablement un grand maître qui nous a quittés, laissant derrière lui non seulement une grande famille dont il était fier, mais aussi une famille scientifique qui ne l'oubliera pas.

Alain Berthoz



L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 13.05.2015 ]