La maison de Louis Pasteur à Arbois

Louis Pasteur (1822-1895) a été élu Membre de l'Académie des sciences en 1862 et en a été Secrétaire perpétuel de 1887 à 1889. De très nombreux travaux de Louis Pasteur ont été présentés en séance à l'Académie des sciences : ses premières recherches en cristallographie, ses travaux sur les modes de fermentation, sur les vins et leurs maladies, puis les débats sur la théorie de la génération spontanée, ensuite ses études en microbiologie avec l'identification de bactéries pathogènes et l'élaboration de vaccins, et enfin ses recherches sur la rage.
La maison familiale de Louis Pasteur, située en Arbois dans le Jura, est un lieu de mémoire, à la fois comme logis bourgeois caractéristique de la fin du XIXe siècle et grâce au laboratoire où Pasteur travaillait l'été et où les instruments d'époque sont conservés. C'est là qu'il fit des expériences qui ont été essentielles pour contrer la théorie de la génération spontanée ainsi que des études sur la vinification.
En 1991, l'Académie des sciences a reçu cette maison-musée d'Arbois en donation de la Société des amis de Pasteur. En 1994, un important programme de restauration intérieure fut lancé, avec le concours de la direction des Affaires culturelles de Franche-Comté. Des animations, Nuit des musées, Ateliers expérimentaux du goût, etc… augmentent l'intérêt des visites tout au long de l'année.
En savoir plus


Le château-observatoire d'Antoine d'Abbadie à Hendaye

Antoine d'Abbadie (1810-1897) était explorateur, géographe, linguiste et astronome. Il fut aussi un défenseur de la langue basque et mécène pour sa culture. Membre de l'Académie des sciences et Président en 1892, il lui légua sa propriété près d'Hendaye. Il avait fait une donation à l'Académie pour notamment financer des travaux d'astronomie à l'Observatoire d'Abbadia. Lors de la fermeture de l'Observatoire en 1976, l'Académie a créé le Prix d'astronomie Antoine d'Abbadie.
Le château d'Antoine d'Abbadie, situé sur les hauteurs d'Hendaye Plage, a été construit entre 1864 et 1879 par Viollet-le-Duc et Edmond Duthoit dans le style néo-gothique. Sa pièce la plus vaste a été consacrée à l'observatoire astronomique. Classé monument historique, le château a fait l'objet de 1997à 2008 d'un vaste programme de restauration, avec le soutien de la direction régionale des Affaires culturelles, le concours de la Région Aquitaine, du département des Pyrénées-Atlantiques, de la Fondation Rhône Poulenc /Institut de France et d'un mécène. Plusieurs accords de partenariat conclus avec des établissements d'enseignement ou des associations traduisent la vocation pédagogique de ce musée.
En savoir plus