Pour un universalisme scientifique, un programme de l'Académie des sciences

Pour un universalisme scientifique

Les scientifiques ont bien compris la nécessité d’améliorer la transmission des connaissances au public. Pour autant, des contradictions demeurent : les citoyens ont une forte attente vis-à-vis de la science et de la médecine, mais appréhendent aussi le progrès technologique ; les sciences sont un prodigieux vecteur de progrès social et de croissance économique, mais les vocations scientifiques décroissent ; de nombreux outils de haute technologie sont utilisés au quotidien, mais leurs usagers connaissent rarement les principes de leur fonctionnement.

Cette situation traduit un isolement encore trop important du monde de la recherche : un nouveau rapport entre la science et la société doit donc être inventé. C’est dans ce contexte que l’Académie des sciences a installé, en 2014, les fondements de son programme Pour un universalisme scientifique. Ce programme ambitieux, repose sur le triptyque savant/lieu patrimonial/discipline scientifique, avec :
• Louis Pasteur, sa maison (Arbois, Jura), les sciences du vivant ;
• Antoine d'Abbadie, son château observatoire d'Abbadia (Hendaye, Pyrénées-Atlantiques), les sciences de l'univers ;
• Adolphe de Lépinay, son domaine du Ry-Chazerat (Journet,Vienne), les technologies au service de l'environnement.

Les actions proposées en chaque lieu expliciteront la démarche scientifique afin de favoriser l’apprentissage du raisonnement. Elles s’inspireront du parcours personnel et de l’apport scientifique de ces personnalités, tout en s’inscrivant dans les spécificités économique, environnementale et culturelle du territoire qui a constitué leur cadre de vie.


En savoir plus

En relation

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.