Les cinq missions fondamentales de l'Académie des sciences

L'expertise

Depuis sa création, l’Académie se consacre au développement des sciences et conseille les autorités gouvernementales en ce domaine. Cette double vocation s’est renforcée au fil du temps, avec l’évolution des connaissances. Aujourd’hui, les académiciens exercent leurs missions, vis-à-vis de l'état et vis-à-vis des fondations, au sein de comités ou de groupes de travail mis en place par l'Académie.

  • Encourager la vie scientifique

    La production de connaissances, motivée par la perspective d'applications ou par la seule envie de savoir, est vitale pour le dynamisme économique et culturel d’une nation. L’Académie soutient cette activité par le biais :
    • de sa participation au débat scientifique sur les grands sujets d’actualité ;
    • de l’organisation de colloques scientifiques nationaux ou internationaux ;
    • de la remise de prix et médailles financés par des legs reçus par l’Académie, qui distinguent les scientifiques les plus méritants et les projets les plus prometteurs ;
    • de l’élection de membres, y compris d’associés étrangers ;
    • de la publication de la revue Comptes Rendus de l’Académie des sciences, créée en 1835 à destination de la communauté scientifique internationale.
    Voir la rubrique
  • Promouvoir l’enseignement des sciences

    L’apprentissage du raisonnement et l’éducation aux sciences sont essentiels à la formation de l’esprit critique des futurs citoyens et au renouvellement d’une communauté scientifique de qualité. L’Académie y concourt grâce à :
    • une réflexion sur l’organisation de l’enseignement des sciences, du primaire à l’université ;
    • son soutien à la fondation de coopération scientifique La main à la pâte ®, pour la formation des enseignants du primaire et du collège ;
    • ses musées régionaux Maisons des Illustres ;
    • son animation du réseau de conseillers scientifiques et techniques auprès des rectorats ;
    • sa contribution à l’égalité des chances, par des bourses attribuées à des lycéens prometteurs.
    Voir la rubrique
  • Transmettre les connaissances

    La communauté scientifique doit à la société explication et partage des savoirs. L’Académie participe à cette diffusion de la culture scientifique grâce à :
    • des séances publiques, lieux de débats sur des problématiques scientifiques à résonance sociétale ;
    • un site internet tous publics, centre de ressources sur ses activités et ses réalisations ;
    • une lettre semestrielle, vitrine de la réflexion des académiciens ;
    • une opération de jumelage chercheurs/parlementaires, visant à renforcer les interactions science/société ;
    • des archives, qui conservent et mettent en valeur le patrimoine scientifique français.
    Voir la rubrique
  • Favoriser les collaborations internationales

    La science est universelle, et les défis à relever sont pour la plupart de dimension mondiale. L’Académie concourt à l’internationalisation des sciences à travers :
    • des actions de coopération bi- ou multilatérales, notamment avec les pays émergents ou en développement ;
    • des réseaux internationaux d’académies ;
    • la représentation de la France au sein d’institutions scientifiques internationales.
    Voir la rubrique
  • Assurer un rôle d’expertise et de conseil

    L’arbitrage en matière scientifique et technologique est du ressort du politique, qui doit être en capacité de faire des choix éclairés. L’Académie des sciences exerce une mission d’expertise et de conseil, à la demande des pouvoirs publics ou après autosaisine. Ses conclusions font l’objet d’une publication sous la forme :
    • de rapports d’analyse ;
    • d’avis et de recommandations ;
    • d’expertises, dans le cadre d'une Charte adoptée en 2012.
    Voir la rubrique