Liste des membres de l'Académie des sciences / J

Zdenek Johan

Zdenek Johan
18 novembre 1935 - 13 février 2016

Notice nécrologique

Zdeněk Johan, membre correspondant de l’Académie des sciences (section Sciences de l'Univers), Inspecteur général honoraire du Bureau de Recherches Géologiques et Minières - BRGM), est décédé à Orléans (France) le 13 février 2016.
Zdeněk Johan est né le 18 novembre 1935 à Lomnice nad Popelkou dans le nord de la République Tchèque (ancienne Tchécoslovaquie). Il a étudié la minéralogie à l’université Charles de Prague, où il a reçu son diplôme en 1958. En 1961 il a soutenu une thèse de doctorat sur la minéralogie du système binaire cuivre-arsenic. Persécuté par le régime communiste, il décida d’émigrer en France en 1969 et devint chercheur au BRGM. Entre 1977 et 1989 il fut directeur du Centre de recherches sur la synthèse et la chimie des minéraux du CNRS à Orléans. De retour au BRGM, il y fut directeur scientifique et conseiller scientifique jusqu’à sa retraite en 2000. Au cours de toutes ces années, il collabora étroitement avec nombre de chercheurs du monde entier, et notamment avec la communauté des géosciences en République Tchèque, qui lui est reconnaissante de son indéfectible soutien.
Dans ses activités de recherche, Zdeněk Johan a toujours souligné l’utilité de la minéralogie et de la chimie cristalline pour comprendre les processus géologiques, en particulier ceux qui sont liés à la formation des gisements minéraux. Il a contribué à notre compréhension des dépôts ophiolitiques, des intrusions stratifiées basiques et ultra-basiques – avec un intérêt particulier pour la minéralisation du chrome et des éléments de la mine du platine, ainsi que pour la métallogénèse des dépôts de tungstène et d’étain (avec son épouse Věra). Plus récemment, il a travaillé sur la minéralogie des matériaux industriels d’origine anthropique (scories et cendres). Il a décrit de nombreux nouveaux minéraux, souvent en tandem avec Paul Picot, son co-auteur de l’excellent Atlas des minéraux métalliques (1977), publié en anglais cinq ans plus tard. Un nouvel arséniate NaPbCu5(AsO4)4Cl·5H2O (IMA 1992-037), découvert en 1992 dans la mine du Cap Garonne dans le Var (France), a été nommé zdeněkite en son honneur.
Zdeněk Johan était fellow de la Mineralogical Society of America, membre de la Mineralogical Society of Canada, de la Société Française de Minéralogie et de Cristallographie (SFMC), et d’autres sociétés professionnelles. Il a été président de la SFMC en 1993, trésorier de l’International Union of Geological Sciences (IUGS, 1996-2000), vice-président de l’International Mineralogical Association (IMA, 1994- 1998), et président de la Society of Geology Applied to Mineral Deposits (SGA, 1997-1998).
Zdeněk Johan a reçu de nombreuses distinctions (médailles, doctorats honoris causa). Il a été élu membre correspondant de l’Académie des Sciences en 1990. Il était Chevalier de l’Ordre national de mérite (1986) et Officier des Palmes Académiques (1993). De 2001 à 2008, il a été maire de sa commune d’Isdes dans le Loiret (France).
Lui survivent, son épouse Věra, son fils Zdeněk et sa famille. Zdeněk Johan n’était pas seulement un excellent minéralogiste, mais aussi un homme de culture, un excellent pianiste, un homme généreux toujours prêt à aider les autres. Sa mort est une grande perte pour les communautés minéralogique et géologique en général, et pour tous ses amis et collègues autour du monde.

Vojtěch Ettler, Université Charles, Prague, République Tchèque
(traduit de l’anglais par Vincent Courtillot)

Voir quelques repères biographiques