Liste des membres de l'Académie des sciences / C

Henri Cabannes

Henri Cabannes
21 janvier 1923 - 30 mai 2016

Notice nécrologique

Henri Cabannes élu correspondant de l’Académie le 7 février 1983 dans la section des Sciences mécaniques (devenue section des Sciences mécaniques et informatiques), puis membre le 8 avril 1991, nous a quittés le 30 mai 2016 à l’âge de 93 ans.

Né le 21 janvier 1923, Henri Cabannes entre à l’École normale supérieure en 1942. Il interrompt ses études en 1943, quand, pour échapper au Service du Travail Obligatoire, il quitte la France par les Pyrénées pour un long périple qui le conduit d’abord dans un camp de concentration de l’Espagne Franquiste, puis en Afrique du Nord déjà libérée où il s’engage dans l’Armée de l’Air, rejoignant ensuite l’Angleterre. Ce n’est qu’en 1946, après sa démobilisation, qu’il passe l’agrégation de mathématiques. Il entre au CNRS et soutient sa thèse sous la direction d’Henri Villat en 1950, devenant maître de conférences en mécanique à l’Université de Marseille, puis professeur en 1952. De 1960 à 1990, il est professeur à l’Université de Paris (Pierre et Marie Curie). De nombreuses universités étrangères, dont Brown, Berkeley, Laval et Rio, le comptent comme professeur invité.

Henri Cabannes a eu de nombreux élèves, qu’il encourageait et aiguillonnait toujours pour se surpasser. Devenus collaborateurs et amis, ils lui gardaient une affection et une reconnaissance indéfectibles qui supportaient l’épreuve de l’éloignement géographique.

L’oeuvre scientifique d’Henri Cabannes s’articule autour de divers sujets. Chacun des thèmes l’occupait de façon exhaustive pendant des périodes de cinq ou dix ans, où il travaillait personnellement de façon acharnée, tout en multipliant les contacts et collaborations en France et à l’étranger, et en dirigeant des jeunes chercheurs, qui poursuivaient souvent le chantier une fois qu’il avait ouvert le suivant. Signalons :
1-Aérodynamique. Ondes de choc attachées et détachées d’obstacles.
2-Magnétodynamique des fluides.
3-Théorie cinétique des gaz. Détermination de la viscosité et de la conductivité à partir de la cinétique des particules. Théorie cinétique discrète. Existence des solutions.
4-Corde vibrante avec obstacle ou frottement solide. Solutions périodiques et presque-périodiques.

Henri Cabannes a été directeur du Laboratoire de mécanique théorique de l’Université Pierre et Marie Curie (1975-1979) et a eu de nombreuses responsabilités nationales au sein des universités et des organismes de recherche.

Henri Cabannes faisait partie de ces hommes et femmes qui, ayant refusé le déshonneur, entretenaient un rapport privilégié avec la République. Il en était très fier, et il en faisait une plateforme pour promouvoir une réconciliation européenne basée sur une coopération dans le respect des capacités et des compétences, tout en maintenant un souvenir lucide de l’histoire. Ses dernières années d’activité professionnelle sont marquées par la multiplication des voyages en Allemagne, où son message était bien perçu et compris et où il était régulièrement invité. Une boutade circulait parmi ses collègues et amis : "Cabannes ne parle plus, il réconcilie". Le site internet personnel d'Henri Cabannes porte toujours témoignage de son engagement et de ses messages.

Henri Cabannes était Chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre National du Mérite, Commandeur des Palmes Académiques et titulaire de la Médaille des évadés.

Evariste Sanchez-Palencia, juin 2016

Voir quelques repères biographiques