Lauréates 2015 du prix Irène Joliot-Curie : Leticia Cugliandolo, Rut Carballido Lopez et Agnès Bernet

Le prix Irène Joliot-Curie 2015 est décerné à :

  • Leticia Fernanda Cugliandolo, professeur à l’université Pierre et Marie Curie et directrice de l’École de Physique des Houches, pour la catégorie Femme scientifique de l'année
    Ses travaux se situent au coeur de la physique statistique des systèmes désordonnés dont la modélisation nécessite le développement de nouveaux concepts. Une de ses contributions concerne la théorie des verres et, en particulier, les fluctuations dynamiques dans les verres vieillissants. Elle a étendu ses travaux aux systèmes quantiques désordonnés et autres systèmes hors d'équilibre. C'est un sujet qui connait une grande activité en ce moment avec les possibilités qu'offrent les atomes froids de réaliser des systèmes quantiques isolés. Très récemment Leticia Fernanda Cugliandolo a aussi montré que ces notions de dynamique hors équilibre pouvaient être appliquées à la matière dite "active" présentant un lien avec les systèmes biologiques.


  • Rut Carballido Lopez
  • Rut Carballido Lopez, directeur de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique, unité Micalis, microbiologie de l’alimentation au service de la santé à Jouy‐en Josas, pour la catégorie Jeune femme scientifique.
    Ses recherches ont contribué d’une manière décisive à la mise en évidence du cytosquelette d’actine des bactéries. Il s’agit là d’une découverte importante car elle conduisit à faire tomber un dogme largement admis selon lequel les bactéries sont dépourvues de squelette cellulaire, seul présent, pensait‐on, dans les cellules des eucaryotes. Elle a obtenu en 2013 un "ERC starting grant" pour développer son programme qui inclut, outre la morphogenèse de la paroi cellulaire, la mobilité bactérienne et une question d’une grande actualité : l’interaction de la paroi bactérienne avec les antibiotiques. Son parcours est exceptionnellement brillant et plein d’avenir.


  • Agnès Bernet
  • Agnès Bernet, professeur à l’université Claude Bernard Lyon 1 et directrice du conseil scientifique de Netris Pharmas SAS, pour la catégorie Parcours femme entreprise.
    Elle obtient son doctorat en 1994. Sa thèse, sur la transcription des gènes de globine, la conduira à mener une double carrière d’enseignant chercheur et d’entrepreneur. Responsable de l’équipe "Récepteurs à dépendance et Cancer" depuis 2002, elle travaille sur le rôle des récepteurs à dépendance au cours de l’échappement tumoral, domaine dans lequel son équipe devient la référence internationale. Inventeur de 8 brevets, elle s’engage dans la valorisation de ses recherches pour les traitements anti‐cancéreux. Elle cofonde l’entreprise Netris Pharma en 2008 et en prend la direction en 2009. Après avoir porté le décollage et le développement de la société en tant que Directrice Générale pendant 5 ans, Agnès Bernet en devient Directrice scientifique en 2015, tout en poursuivant son activité d’enseignant chercheur, avec la direction d’un nouveau master en cancérologie à la rentrée 2015.


Voir le communiqué de presse du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.