En Europe

Map monde avec zoom sur l'Europe

Le modèle des relations franco-allemandes

Grâce aux efforts de rapprochement réalisés au cours des dernières décennies et aux nombreux projets de coopération sur lesquels partenaires français et allemands travaillent avec succès, les liens scientifiques entre la France et l’Allemagne sont particulièrement étroits. L’année 2013 a été celle du 50e anniversaire du Traité de l’élysée qui a vu, le 22 janvier 1963, le général de Gaulle et le chancelier Adenauer signer un traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République fédérale d’Allemagne.

Zagreb


Autres événements de coopération européenne

L’Académie des sciences a accueilli la classe de physique de l’Académie des sciences suédoise, du 19 au 21 novembre 2013 : elle a organisé pour elle la visite de laboratoires prestigieux en Île-de-France et la rencontre avec les académiciens physiciens, autour du thème de l’énergie. L’Académie a également accueilli une délégation de la Jeune Académie de Suède, le 17 mars 2014.

Dans la lignée de la réunion interacadémique que l’Académie avait organisé en 2012 avec l’Académie croate des sciences et des arts, son Secrétaire perpétuel, Catherine Bréchignac, a participé au symposium consacré à L’héritage scientifique et technologique de Nicola Tesla, le 17 décembre 2013 à Zagreb. Cette réunion a été l’occasion de discuter des défis de la recherche en Croatie, à la veille de son intégration à l’Union européenne.

Le Bureau de l’Académie a par ailleurs reçu les présidents de la Royal Society, Sir Paul Nurse, le 5 juin 2014, et de l’Académie des sciences de Russie, vladimir Fortov, le 22 octobre 2014.

Le 15 avril 2014, à l’invitation de SE Alain Le Roy, ambassadeur de France en italie, de Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, et de Lamberto Maffei, président de l’Accademia nazionale dei Lincei, les académiciens Jean-Pierre Changeux et Salvatore Califano ont donné une conférence sur le thème Neurosciences et art au Palais Farnese, à Rome.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.