Site Internet de l'Académie des sciences

Abonnez-vous

Des séances publiques et des conférences de l'Académie des sciences sont filmées et retransmises.

English en

France fr

Vidéos de la séance publique de l'Académie des sciences "La fleur : un système biologique unique"

Réalisation en partenariat avec la cellule Webcast CC-IN2P3 du CNRS

"La fleur : un système biologique unique"

par Christian Dumas, Membre de l'Académie des sciences

Conférence dans le cadre des défis scientifiques du XXIe siècle - Le 24 avril 2007


Résumé

Que serait un monde sans fleurs ? Elles seront présentées dans le cadre d'une trilogie regroupant poètes, botanistes et généticiens, chacun d'eux ayant contribué aux connaissances qui en font un système biologique unique. Leur diversité est remarquable, mais au-delà, elles ont toutes en commun d'être le sexe des plantes. Et si leur sexualité a été longue à établir, une fois constatée, elle a servi de base à de nombreux systèmes de classification, depuis Linné.
Parmi les caractéristiques qui en font un système biologique unique, plusieurs seront particulièrement abordées. Comment la plante fleurit-elle ? L'utilisation d'outils génétiques a permis d'élucider une partie de ce phénomène complexe. La même stratégie a aussi permis de révéler que la diversité des fleurs masque en réalité une grande unité de leur développement, observation formalisée par Goethe dans une de ses théories. Comment les plantes à fleurs ont-elles pu évoluer avec un sexe localisé dans une structure aussi fragile que la fleur ? En quoi leur sexualité est-elle unique avec des systèmes de reconnaissance sophistiqués entre mâle et femelle et une double fécondation ?
Au-delà des apparences esthétiques ou économiques des fleurs, seront également posés des problèmes de biodiversité, d'allergies ou encore d'évolution.

Imprimer ce texte

Retour vers la liste des vidéos 2007

L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 17.04.2012 ]
crédit photo Illustration Précipité d'ADN extrait de tissu biologique de souris. L'ADN se présente sous forme de filaments blanchâtres formant la "méduse". Il est soumis à différents traitements enzymatiques pour localiser les sites de translocations chromosomiques. La translocation est une aberration chromosomique au cours de laquelle un segment de chromosome coupé va se fixer sur un chromosome non homologue. Cette aberration chromosomique peut affecter les cellules B (lymphocytes B), productrices des anticorps, et être à l'origine de cancers.
© CNRS Photothèque / VIALA Françoise / 2008