Site Internet de l'Académie des sciences

Abonnez-vous

Des séances publiques et des conférences de l'Académie des sciences sont filmées et retransmises.

English en

France fr

Vidéos de la séance publique de l'Académie des sciences "Espace et symétries, de Galois au monde quantique"

Réalisation en partenariat avec la cellule Webcast CC-IN2P3 du CNRS

"Espace et symétries, de Galois au monde quantique"

par Alain Connes, Membre de l'Académie des sciences

Conférence dans le cadre des défis scientifiques du XXIe siècle - Le 21 mars 2006


Résumé

Il est strictement impossible (heureusement) en mathématiques d'avoir la moindre idée des trouvailles que le futur nous réserve. Il n'est même pas souhaitable d'essayer d'orienter les recherches vers une direction ou une autre tant il est difficile de prédire les succès futurs.
Ayant accepté de parler des défis du XXIe siècle en mathématiques, je vais simplement essayer d'expliquer sur deux exemples ce que l'on aimerait savoir ou mieux comprendre.
Je concentrerai mon attention sur deux espaces dont la structure géométrique reste bien mystérieuse malgré les nombreux progrès accomplis au XXe siècle. Il s'agit de l'espace-temps (qui est à l'origine même de l'idée de géométrie) et de l'ensemble des nombres premiers (qui joue un rôle central en théorie des nombres).
J'essaierai bien sûr, pour donner un peu de sens à cet exercice, d'apporter un élément d'originalité en expliquant ce qui motive mes recherches actuelles.

Imprimer ce texte

Retour vers la liste des vidéos 2006

L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 17.04.2012 ]
crédit photo Illustration Précipité d'ADN extrait de tissu biologique de souris. L'ADN se présente sous forme de filaments blanchâtres formant la "méduse". Il est soumis à différents traitements enzymatiques pour localiser les sites de translocations chromosomiques. La translocation est une aberration chromosomique au cours de laquelle un segment de chromosome coupé va se fixer sur un chromosome non homologue. Cette aberration chromosomique peut affecter les cellules B (lymphocytes B), productrices des anticorps, et être à l'origine de cancers.
© CNRS Photothèque / VIALA Françoise / 2008