Site Internet de l'Académie des sciences

Abonnez-vous

Des séances publiques et des conférences de l'Académie des sciences sont filmées et retransmises.

English en

France fr

Vidéos de la séance publique de l'Académie des sciences "Un problème de bioénergétique : pourquoi sommes-nous de plus en plus gras ?"

Réalisation en partenariat avec la cellule Webcast CC-IN2P3 du CNRS

"Un problème de bioénergétique : pourquoi sommes-nous de plus en plus gras ?"

par Daniel Ricquier, Membre de l'Académie des sciences

Conférence dans le cadre des défis scientifiques du XXIe siècle - Le 8 avril 2008


Résumé

La diversité chimique des graisses ou lipides est aussi grande que la variété et l'importance de leurs rôles biologiques dans toutes les espèces animales ou végétales. Dans le cas de notre espèce, le mot "lipide" est souvent associé uniquement à des images négatives : celle d'un individu dont les artères surchargées de cholestérol et d'autres graisses vont le faire mourir ou le rendre invalide par accident vasculaire, ou encore celle d'un individu manifestement en surpoids, risquant de développer des maladies graves et devant sans cesse comparer son image à celle, idéale, qu'envoient les médias. L'obésité a envahi un très grand nombre de régions du monde et touche de plus en plus d'enfants jeunes. Dans certains pays, les individus en surpoids sont désormais majoritaires. Les problèmes de santé induits par l'obésité sont fréquents et graves. Il s'agit donc d'un problème de santé majeur et d'un véritable défi. L'obésité peut être décrite comme un déséquilibre entre apport et utilisation d'énergie. Il fallait donc identifier les mécanismes et dysfonctionnement impliqués. Ces dernières années, les travaux sur l'étiologie des obésités ont stimulé intensément une recherche sur les mécanismes de contrôle de la prise alimentaire par certains neurones, sur les mécanismes de dépense, ainsi que sur les signaux émis par les adipocytes, cellules stockant les graisses et considérées, à tort, comme responsables des obésités. Les découvertes faites ces dernières années dans ces domaines, dont certaines sont surprenantes, seront présentées ainsi que les perspectives. À côté des recherches en biologie et médecine, des recherches en sociologie, éthologie, psychologie, économie et politique seront indispensables pour vaincre le défi des obésités.

Imprimer ce texte

Retour vers la liste des vidéos 2008

L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 17.04.2012 ]
crédit photo Illustration Précipité d'ADN extrait de tissu biologique de souris. L'ADN se présente sous forme de filaments blanchâtres formant la "méduse". Il est soumis à différents traitements enzymatiques pour localiser les sites de translocations chromosomiques. La translocation est une aberration chromosomique au cours de laquelle un segment de chromosome coupé va se fixer sur un chromosome non homologue. Cette aberration chromosomique peut affecter les cellules B (lymphocytes B), productrices des anticorps, et être à l'origine de cancers.
© CNRS Photothèque / VIALA Françoise / 2008