Abonnez-vous

English en

France fr

Site Internet de l'Académie des sciences

In memoriam
Illustration

Retour vers la rubrique

Gérard DEBREU


4 juillet 1921 - 31 décembre 2004


Notice nécrologique

Gérard Debreu avait été élu Associé étranger de l’Académie des sciences, le 7 mai 1984, dans la section de mathématique.

Né à Calais, Gérard Debreu fut admis à l’École normale supérieure en 1941, où il étudia les mathématiques avec Henri Cartan et le groupe Bourbaki. Il obtint l’agrégation de mathématiques en 1946. Attiré vers la théorie économique par Maurice Allais, il travailla auprès de lui jusqu’à l’obtention d’une bourse Rockefeller qui lui permit de visiter des universités en Europe et aux États-Unis. Il fut recruté en 1950 par la Cowles Commission for Research in Economics, un centre de recherches de grande renommée où il travailla jusqu’en 1961. Il fut alors nommé professeur à l’université of Californie (Berkeley). Il reçut le prix Nobel d’économie en 1983.
Sa spécialité, dans laquelle il excella, fut "Le mode mathématique en théorie économique" (titre de sa conférence Nobel). À partir de 1951 dans une série continue de publications, notamment dans Econometrica, il donna des bases axiomatiques précises et des démonstrations élégantes aux propriétés de l’équilibre général de concurrence parfaite, dont la conceptualisation avait reposé jusqu’alors sur des bases beaucoup moins rigoureuses. Son livre The Theory of Value (1959) eut un grand et durable succès.
Les mêmes qualités se manifestèrent par la suite quand il étudia notamment trois thèmes qui tinrent le devant de la scène en théorie économique. Ce furent d’abord les rapports entre l’équilibre général et des concepts de la théorie des jeux qui ne supposaient pas a priori la concurrence parfaite. Ce furent ensuite les bases topologiques des économies différentiables à agents nombreux. Ce fut encore le fait que la théorie axiomatique de l’équilibre général n’avait, dans sa définition habituelle, que peu d’implications restrictives sur les équilibres observables. Tout au long de sa carrière Gérard Debreu démontra de nombreux résultats mathématiques qui importaient pour son programme de recherches et sont devenus classiques.

Edmond Malinvaud, avril 2005

L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 13.07.2011 ]