Abonnez-vous

English en

France fr

Site Internet de l'Académie des sciences

In memoriam
Illustration

Retour vers la rubrique

Notice nécrologique

Jean Dausset, né le 19 octobre 1916 à Toulouse, élu Membre de l'Académie des sciences le 14 février 1977 dans la section Biologie humaine et sciences médicales, est décédé le 6 juin 2009 à Palma de Majorque, dans sa quatre-vingt-treizième année.

Jean Dausset fut Professeur à l’Hôpital Saint-Louis à Paris, à l’Institut d’Hématologie où il réalisa l’essentiel de ses travaux de 1968 à 1977, puis Professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire de médecine expérimentale de 1977 à 1987. Il fut aussi Président-fondateur du Centre d'étude du polymorphisme humain (depuis 1984), Président-fondateur de France Greffe de moelle (1982-2006), Président-fondateur de France-Transplant (1969-1989), Président de la Société française d'immunologie (1978-1981), Président de la Société française d'hématologie (1971-1982), vice-Président de la Transplantation Society (1978-1981), Président de la Société française de transplantation (1978-1981).
Jean Dausset restera dans l’histoire de la biologie et de la médecine pour la découverte des antigènes HLA qui commandent la compatibilité des greffes d’organes. Il fut récompensé pour cette découverte par le prix Nobel de Médecine qui lui fut attribué en 1980, conjointement avec Georges Snell qui avait découvert le système majeur d’histocompatibilité chez la souris, le système H-2, et Baruj Benacerraf qui avait démontré le rôle des molécules d’histocompatibilité dans la régulation génétique des réponses immunitaires. La découverte des antigènes d’histocompatiblité s’est en effet révélée avoir des applications fondamentales majeures dans les modalités de reconnaissance des antigènes par les récepteurs des lymphocytes T qui ne peut se faire qu’après présentation de l’antigène, en association avec les antigènes d’histocompatiblité, une observation majeure qui permit d’expliquer l’association entre les gènes HLA et certaines maladies auto-immunes, à laquelle Jean Dausset apporta une contribution pionnière.
Dans une seconde phase de sa carrière, de façon visionnaire, Jean Dausset créa le Centre d’étude du polymorphisme humain, CEPH. C’est au CEPH que furent réunies et analysées les premières grandes collections d’ADN humains à partir de volontaires.
Jean Dausset ne fut pas seulement le fondateur de l’immunogénétique humaine, il fut aussi un humaniste intéressé par de multiples facettes de notre société et de la médecine. On lui doit en particulier, avec Robert Debré, la réforme des hôpitaux universitaires qui a transformé et modernisé la médecine française.
Jean Dausset, qui reçut également la Médaille d'Argent du CNRS (1967), était Membre de l'Académie nationale de médecine de Paris (1977) et Membre de nombreuses Académies étrangères. Il était Grand’Croix de la Légion d'honneur, Grand’Croix de l'Ordre National du Mérite, et Commandeur des Palmes académiques.

Janvier 2010

L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 07.06.2013 ]