Abonnez-vous

English en

France fr

Site Internet de l'Académie des sciences

In memoriam
Illustration

Retour vers la rubrique

Paul MALLIAVIN


11 septembre 1925 - 3 juin 2010


Paul Malliavin, né le 11 septembre 1925, Professeur émérite à l'université Pierre et Marie Curie, est décédé le 3 juin 2010 à Paris. Il avait été élu Correspondant de l'Académie des sciences le 24 octobre 1977, puis Membre le 12 mars 1979 (section de mathématique).

Voir la notice sur les travaux scientifiques de Paul Malliavin (1979)

Voir "La vie et l'oeuvre scientifique de Paul Malliavin" par Jean-Michel Bismut, le 29 mai 2012


Notice nécrologique

L'œuvre scientifique de Paul Malliavin est considérable, par la variété de son inspiration, la profondeur des techniques qu'il développe, et le caractère radicalement nouveau qu'il imprime aux sujets qu'il aborde. Dans un article spectaculaire, Paul Malliavin démontre l'impossibilité de la synthèse spectrale sur les groupes abéliens non compacts. A l'Institute for Advanced Study, sa collaboration avec Arne Beurling conduit à la création de la théorie de Beurling-Malliavin. Beurling et Malliavin y résolvent un problème d'existence de multiplicateurs de type exponentiel. Ils répondent aussi à une question de Paley et Wiener sur la longueur maximale de l'intervalle sur lesquels une famille d'exponentielles complexes sont denses.
Prolongeant l'œuvre de Lévy et Itô, Paul Malliavin révolutionne la théorie des probabilités en dévoilant ses liens avec d'autres branches des mathématiques. Il invente le calcul des variations qui porte son nom, qui fournit une méthode d'analyse sur l'espace de probabilité du mouvement Brownien, qu'il applique aux équations différentielles stochastiques de Itô. Il construit une théorie du potentiel sur l'espace de Wiener, et introduit la mesure de Malliavin sur le groupe des difféomorphismes du cercle.
Paul Malliavin s'intéresse aux applications de sa théorie. Il contribue au développement d'une école chinoise de probabilités. Il est éditeur en chef du "Journal of Functional Analysis", et écrit plusieurs livres d'analyse stochastique.
Une conférence lui rendant hommage s’est tenue à Pékin la semaine du 3 au 7 mai 2010. Durant son séjour à Pékin, il a donné quatre exposés.
Esprit rapide, subtil et passionné, il apportait à l'Académie le bénéfice d'une gaieté et d'un enthousiasme qui débordait largement le cadre de sa discipline.
Paul Malliavin était membre de l'Académie des Sciences de Suède, et de l'Académie des Technologies. Avec Paul Malliavin, c'est l'une des très grandes figures des Mathématiques qui disparaît.

Jean-Michel Bismut, juin 2010

L'Académie des sciences est l'une des cinq Académies composant l'Institut de France - Mentions légales - INTRANET - [ Mise à jour le 29.05.2012 ]